La vulnérabilité n’est pas une faiblesse, il n’ y a aucune raison d’en avoir honte ; bien au contraire. Un sujet que j’affectionne puisque j’écrivais à son propos il y a 1 an déjà !

Si on était fier de nous et donc de notre vulnérabilité ?

Vulnérabilité permet la confiance en soi

imaginez un monde où chacun serait vulnérable?

-On accepterait chacun d’être unique et différent
– On se sentirait tous égaux
– On accéderait à notre humanité : nous sommes perfectibles
-On trouverait le doute aussi beau que la certitude et l’échec aussi constructif que la réussite
-On s’entrederait, on coopérerait

Dans notre société, on a encore honte de ne pas savoir répondre, de se sentir mal à l’aise, d’avoir des doutes … Un seul mot d’ordre : ne pas s’exposer.

Pourtant, nier sa vulnérabilité, c’est abîmer son estime de soi et sa confiance en soi puisque c est ne pas montrer son entièreté. C’est aussi nier ses émotions ; la preuve vous vous en voulez de vos réactions alors même qu’elles vous appartiennent.

Brenée Brown, la chercheuse et papesse de la « vulnérabilité » explique qu être vulnérable, « c’est accéder à notre capacité d’empathie « . En effet, cela nous rapproche de l’autre dans un sentiment d’appartenance et d’amour. Etre vulnérable , c’est bien entendu être authentique c’est à dire ouvert et transparent mais plus encore c’est accéder à son coeur.

Un leader éveillé est un leader vulnérable ?

Etre un leader vulnérable, c’est :

  • Etre accessible. C’est une croyance qu’être un bon leader , c’est être en haut de sa tour froid et distant
  • Partager ses doutes et ses craintes. les exprimez ne vous fera pas « perdre la face ». Au contraire cela vous rendra « humain » aux yeux de vos collaborateurs. Et cela vous permettra d’avoir le soutien de vos pairs.
  • Admettre ses erreurs. Vous êtes responsable et donc la responsabilité n’est pas portée par les autres et l’extérieur
  • Demander de l’aide. Une véritable aide, pas aider à changer l’encre de la photocopieuse. Si vous avez envie d’offrir votre aide et qu’ils puissent la recevoir, il faut être dans la capacité de savoir demander
  • Accueillir et exprimer ses émotions. rappelez vous cette séance où B Obama pleure, il essuie ses larmes.. personne ne remet en cause son leadership, sa vision … il est humain comme vous et moi
Quand un vrai leader accueille simplement sa tristesse

La vulnérabilité n’est donc pas une faiblesse mais bien une force ! Elle ne peut que vous renforcer, faire grandir et pousser les autres à faire de même !